Drame de Déckon : Le Gal Yark Damehame apporte des précisions

62 0


©AfreePress-(Lomé, le 23 novembre 2022)-Mardi 22 novembre 2022, aux environs de 05 heures, un accident mortel de la circulation est survenu à Deckon (centre-ville de Lomé), au carrefour formé par le boulevard du 13 janvier et la rue de France.

Selon le ministre de la Sécurité et de la protection civile, Gal Damehame Yark, cet accident n’est pas du tout causé par une course-poursuite de la police, comme l’auraient rapporté plusieurs sources.

« La patrouille de police ne poursuivait pas le véhicule transportant des bidons d’huile rouge, comme l’ont dit plusieurs sources. C’est plutôt ce dernier véhicule qui, violant un feu, est venu percuter le véhicule de la police. Il est ressorti des premières constatations sur les lieux qu’au cours de leurs trajets, et à hauteur du carrefour ci-dessus mentionné, au lieu-dit NSIA banque, alors que le bastion de la police en mission de ronde circulait au feu vert, il a été violemment percuté à l’arrière gauche par ladite camionnette roulant à vive allure et qui venait de brûler le feu rouge », a-t-il indiqué dans un communiqué rendu public au lendemain du drame.

Le Général de Brigade informe que les deux véhicules n’allaient pas dans le même sens. « L’engin blindé de la police circulait sur le boulevard du 13 janvier dans le sens ouest-est et la camionnette transportant des bidons d’huile rouge circulait sur l’avenue de France dans le sens nord-sud venant de Tsévié en direction du marché d’Adawlato », précise-t-il.

Pour ce qui concerne le bilan, le ministre annonce que cet accident a occasionné un mort et 4 blessés ainsi que d’importants dégâts matériels. Ce qui est contraire aux premières informations recueillies des témoins du drame.

Anika A.

Lire Aussi :   Campagne 2020 : Le gouvernement va assister 13 747 togolais victimes des catastrophes naturelles

Lire Aussi :   Commune Golfe 5 : Le maire Aboka Kossi appelle les tenanciers des bars à faire preuve de plus de responsabilité





Source link

Articles en relation