Abuja : La ZLECAF et l’AFE au cœur d’un atelier de formation des journalistes de la CEDEAO

48 0

©AfreePress-(Lomé, le 30 novembre 2022)-L’accord sur la Facilitation des Échanges (AFE) de l’OMC et la Zone de Libre Échange Continentale Africaine (ZLECAf)sont les deux questions inscrites à l’agenda d’un séminaire réunissant, du 28 novembre au 02, une trentaine de journalistes venus des États-membres de la CEDEAO.

La cérémonie d’ouverture de cette rencontre, a eu lieu mardi, le 29 novembre 2022 à l’hôtel Bolton White d’Abuja en présence de Dr Seydou Sacko, chargé de Programme Commerce et Concurrence auprès de la CEDEAO, du représentant de la Délégation de la commission européenne au Sénégal, et de plusieurs cadres de la GIZ.

“Le présent atelier de renforcement des capacités pour les journalistes venus des États membres de la CEDEAO, vise à améliorer la connaissance de leurs différents protocoles commerciaux régionaux, continentaux et mondiaux, les contraintes et les rôles de plaidoyer que les journalistes jouent dans l’architecture commerciale dans la région de l’Afrique de l’Ouest”, a déclaré dans son discours d’ouverture, le représentant de la GIZ au Nigeria.

Les effets quantitatifs de la mise en place d’une Zone de libre-échange continentale, pourraient générer des gains de bien-être significatifs d’environ 16,1 milliards de Dollars, contre une perte de 4,1 milliards de Dollars en recettes commerciales (représentant 9,1 % des recettes tarifaires actuelles). En outre, le PIB et l’emploi devraient augmenter de 0,97 % et de 1,17 % respectivement. La croissance attendue du commerce intra-africain est estimée à 33 %, tandis que le déficit commercial du continent devrait diminuer de 50,9 %, a souligné l’intervenant.

Lire Aussi :   Obsèques du Président Idriss Déby Itno : Faure Gnassingbé à N'Djamena

Selon lui, dans le cadre des Programmes FEAO et ZLECAf, les activités menées, qui comprennent l’engagement d’un dialogue avec les Organisations de la Société Civile, les Organisations non-Gouvernementales, le secteur privé et le secteur public, visent à sensibiliser les différentes parties prenantes dans la région ou le long des corridors commerciaux, afin de faciliter le commerce et de permettre au secteur privé, y compris les réseaux de femmes, d’accéder à des opportunités commerciales accrues et de promouvoir le développement économique et social de la région.

L’objectif principal de cette formation, a indiqué de son côté le représentant de la CEDEAO, est de familiariser les Journalistes de la CEDEAO avec les Accords sur la Facilitation des Echanges (AFE) et la Zone de Libre-échange Continentale Africaine (ZLECAf).

 » Je voudrais vous exhorter à suivre la formation et les discussions avec le plus grand intérêt et aussi à partager les connaissances que vous recevrez ici aussi largement que possible avec toutes les autres parties prenantes qui n’ont pas eu la chance d’être présentes au présent atelier de formation. », a-t-il lancé.

Olivier A.

Articles en relation