La FEFA-Togo veut un meilleur financement de l’entrepreneuriat féminin au Togo

69 0


©AfreePress-(Lomé, le 8 décembre 2022)- Un dialogue entre les établissements financiers et les femmes entrepreneurs a eu lieu, jeudi 8 décembre 2022, à Lomé.

Organisée par la Fédération des Femmes Entrepreneurs et Femmes d’Affaires du Togo (FEFA-Togo) avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), cette rencontre qui se tient sur deux jours va offrir l’occasion aux participants pour réfléchir sur les problématiques liées au financement de l’entrepreneuriat féminin au Togo.

Pour la FEFA-TOGO, il s’agit d’asseoir un cadre de réflexion, de sensibilisation et de renforcement des connaissances afin de créer les conditions favorables d’accès au financement par l’entrepreneuriat féminin.

« Au Togo, les femmes entrepreneurs sont très dynamiques et elles sont présentes dans tous les secteurs d’activités. Mais depuis toujours, le problème d’accès aux financements se pose. Les banques proposent des produits qui ne sont pas forcément des produits répondant aux besoins des femmes entrepreneurs. Ces femmes étant dans les très petites entreprises, elles n’ont généralement pas accès aux financements mis en place par les institutions bancaires. Donc, nous avons voulu discuter avec l’ensemble des institutions financières pour voir ce que nous pouvons faire parce qu’il faut que nous ayons des produits qui tiennent compte des spécificités de l’entrepreneuriat féminin au Togo », a confié à cette occasion à l’agence de presse AfreePress, Mme Candide LEGUEDE, présidente de FEFA-TOGO.

Il est attendu de ce dialogue, des recommandations « concrètes » pouvant permettre aux décideurs de mieux accompagner l’entrepreneuriat féminin au Togo.

« Nous allons sortir des recommandations avec lesquelles nous allons faire le suivi auprès des banques qui veulent bien nous accompagner dans ce sens », a ajouté M. Mme Candide LEGUEDE.

La FEFA-TOGO est soutenue dans sa démarche par le PNUD. L’agence onusienne qui accompagne déjà plusieurs femmes entrepreneurs, espère avoir, à l’issue de cette rencontre, des mécanismes de financement spécifiques et durables en faveur de l’entrepreneuriat féminin.

« Au niveau de notre bureau, nous avons en partenariat avec le ministère du Commerce et le secteur privé, lancé une initiative de soutien aux femmes entrepreneurs. Dans cette dynamique, 35 femmes issues des faîtières et des plateformes sont soutenues actuellement. Et le dialogue qui démarre ce jour, permettra d’aller au-delà de la contribution catalytique que nous apportons et surtout renforcer la compréhension qui est souvent erronée entre les entrepreneurs de façon générale et entre les établissements financiers et bancaires en particulier », a indiqué Alassane BAGUIA, Spécialiste de la Finance et Développement au PNUD.

En ouvrant officiellement les travaux, le représentant du ministère du Commerce, de l’industrie et de la consommation locale, TOUH Moïse s’est réjoui de l’objectif assigné à cette rencontre. Pour lui, la création d’une plateforme physique de rencontre entre les femmes entrepreneurs du Togo avec les établissements financiers, bancaires, et autres parties prenantes au soutien et à la promotion de l’entrepreneuriat féminin, est une innovation qui permettra de mener une discussion incisive sur le financement de l’entrepreneuriat au féminin.

Raphaël A.

Lire Aussi :   Énergie : Vers la construction d’une centrale électrique alimentée au biogaz au Togo

Lire Aussi :   Les premiers mots de Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson et de Gérard Djossou après leur remise en liberté provisoire





Source link

Articles en relation